Préparer l’arrivée du petit bigorneau


Ma famille / lundi, décembre 21st, 2015

Me voilà aujourd’hui rendu à 6 mois, il nous reste donc entre 2 et 3 mois pour tout préparer pour la naissance du petit bigorneau.

J’avoue que rien n’est prêt à la maison mais bon, on est pas du genre pressé et même s’il débarquait en avance, ce que l’on n’espère pas bien sur, nous ne sommes plus des novices donc pas de stress. Après tout, le matos est là il suffira simplement de l’installer…

En revanche LA grande part de nouveauté chez nous c’est que Mon Petit Pirate va devenir grand frère !

Si nous ne nous sommes pas vraiment concentrés sur les préparations de la maison pour l’arrivée du second nous apportons un soin tout particulier à préparer MPP à cette arrivée qui va non seulement chambouler notre vie de famille mais surtout sa vie d’enfant unique.

Nous savons très bien ce que cela implique avec Mr Papa puisque nous sommes chacun l’aîné de notre famille respective.

Il ne s’agit pas non plus de lui apporter un surplus d’attention par rapport à avant mais bien de l’entourer et le préparer à cette nouveauté.

Car s’il y a bien quelques choses qu’il ne faut pas oublier c’est que si nous l’avons voulu ce deuxième bébé, lui n’a rien demandé !!!

Nous avons donc commencé les choses en douceur cet été, alors que j’étais dans mon premier trimestre en lui achetant une poupée. Nous avions choisi de ne rien lui dire avant le cap des fameux trois mois pour lui éviter toutes déceptions en cas d’éventuelle perte du bébé.

Nous lui avons tout d’abord montré comment donner le biberon et nous lui avons laissé à porter de main pour qu’il puisse jouer avec. Au début il n’y a vraiment pas porté beaucoup d’intérêt.

Après le cap des trois mois et lorsqu’on a su officiellement que c’était un garçon, mon ventre a commencé à grossir suffisamment pour qu’il puisse le voir, nous lui avons donc expliqué aussi simplement que possible que maintenant dans le ventre de maman il y a avait un tout petit bébé, qu’il allait grandir un peu dans le ventre de maman et que quand il serait assez grand il pourrait sortir.

Au début il n’a rien dit ni rien fait. Nous étions totalement conscients de l’abstrait de la situation pour lui.

Dans la clinique ou je suis suivis j’ai la chance d’avoir une écho tous les mois, même si c’est une petite on fait toujours un petit coucou au bébé et ça nous a grandement aidé à rendre les choses plus concrètes pour MPP.

Chaque mois maintenant on va « voir le petit frère » comme il dit !

Nous lui avons expliqué que lorsque le bébé sortirai il ressemblerait un peu à sa poupée. A partir de ce moment là, il a commencé à s’intéresser un peu plus à sa poupée, comment l’habiller, la nourrir, la changer…

Nous essayons au mieux de répondre à ses demandes sans jamais les devancer et ça à plutôt l’air de bien marcher.

Bien sur on lui parle de son petit frère, par exemples lorsqu’il me met des coups de pieds mais on insiste jamais trop sur le sujet. On en parle un petit peu mais très régulièrement comme s’il était déjà la et finalement les choses se font très naturellement.

Dans tous ce que nous entreprenons pour le bébé nous impliquons au mieux MPP.

Par exemples, la dernière fois que je suis allé faire les magasins pour renouveler la garde robe de MPP, nous nous sommes arrêtés tous les deux au rayon des bébés et je lui ai demandé de choisir des chaussettes pour son petit frère.
Il va de soi que son choix ne s’est pas porté forcément sur ce que moi j’aurais choisis mais peu importe, il a choisis 2 paires de tout son coeur et c’est tout ce qui compte. On les mettra ensemble dans la valise pour la maternité et tant pis si son frère ressemble à un clown à la naissance !

DSCN9898

On pense aussi le convier au montage du lit et de la table à langer avec son père et à la préparation de la chambre du petit bigorneau et il va de soi que le premier doudou sera choisis par MPP !

En parallèle on cherche également à l’autonomiser au maximum pour qu’il se sente le moins délaissé possible lorsqu’on disposera de moins de temps pour s’occuper de lui. On part du principe que s’il est moins dépendant de nous à l’arrivée du deuxième il se rendra peut être moins compte du changement ou que du moins le changement aura un impact moindre sur sa vie quotidienne.

Nous ne comptons pas le délaissé pour autant bien évidemment mais on ne sait jamais comment les choses vont se passer.

J’avoue que pour le moment nous nous sentons chanceux avec Mr Papa, car comme pour tout ce qu’il s’est passé jusque là : c’est facile ! Bon ok excepté sa Terrible Two (la crise des deux ans)…

Il a l’air de très bien accepté l’idée d’un petit frère (même si tout n’est peut être pas aussi réel pour lui que pour nous), il nous en parle, me demande souvent s’il dort ou s’il est réveillé. Il lui arrive de venir « câliner » mon ventre ou alors il me demande de relever mon t-shirt pour voir « le petit frère ». Parfois il glisse même son doudou en dessous de mon t-shirt pour le lui prêter.

Toutes ces attentions sont toujours à l’initiative de Mon Petit Pirate, on ne force rien !

Mon moment préféré ces dernières semaines c’est le dimanche matin. Notre petit rituel c’est de se blottir tous les 3 dans notre lit pour un câlin familial et depuis quelques semaines, MPP vient contre moi et pose ses mains sur mon ventre dans l’attente d’un petit coucou de son frère et à chaque fois j’y vois dans ses yeux le même émerveillement que dans ceux de son père la première fois ou MPP lui avait mis un coup depuis mon ventre.

Bien sur nous nous préparons aussi au fait que les choses deviennent peut être plus brusquement réelle pour MPP à la naissance et déclenche un rejet ou une crise de jalousie et nous tentons de nous y préparer au maximum mais j’ai confiance en mon fils, nous avons confiance en lui.

Il est intelligent et je suis persuadée que comme pour le reste, les choses se dérouleront facilement.

Voici donc comment on se prépare en famille à ce chamboulement que sera l’arrivée du petit bigorneau !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.