L’arrivée de Mon Petit Pirate Deuxième partie


Ma famille / lundi, mai 12th, 2014

dscn0541

Comme je te l’ai raconté ici, il y une semaine, je suis arrivée à la maternité vers 23h30 complètement incertaine d’accoucher. Après confirmation que le travail avait bien commencé et que j’allais avoir mon bébé avant le lendemain matin j’étais vraiment heureuse sans vraiment savoir ce qui m’attendais.

Tout ce que je savais sur le moment c’était que j’avais mal, très mal à cause des contractions !

23h45.

Je tourne en rond dans le lit pour essayer de trouver une position ‘vivable » pendant les contractions. Je regrette de ne pas avoir pris mon ballon.

Mr Papa a eu le droit à un beau déguisement : des petits chaussons stériles et une belle blouse transparente. Moi on m’a fait mettre un blouse noire.

Une infirmière rentre dans la chambre et me fait une prise de sang pour l’anesthésiste. Ensuite tout s’enchaîne.

00h00.

On vient nous voir pour nous dire que la salle de travail est prête. Mr Papa récupère toutes mes affaires. L’infirmière veut me déplacer en fauteuil roulant mais je refuse, je préfère profiter de cette dernière occasion de marcher avant de longues heures.

Je tiens ma blouse et mon drap tant bien que mal pour éviter de me retrouver nue dans le couloir.

Arrivée dans la salle de travail, je monte sur le lit. Tout le monde est au petit soin pour nous, on donne un fauteuil à Mr Papa au cas ou il voudrait faire un petit somme. On nous laisse un poste de musique pour écouter ce que bon nous semble.

La sage femme explique à Mr Papa comment surveiller ma tension. Ce n’est plus la peine de surveiller les contractions, elles sont si fortes qu’elles sortent du monitoring à tous les coups et moi je mords bien souvent l’oreiller. De temps en temps ça me tire quand même les larmes mais j’essais de résister.

00h30.

Mr Papa fait ce qu’il peut pour m’aider à traverser les contractions alors pour me divertir il fait le tour de la salle et énumère tout ce qu’il voit. Et puis à un moment je le vois venir avec un petit carnet dans les mains. Le carnet de naissance de notre bébé avec son prénom écris dessus et son jour de naissance. 

Au milieu des larmes de joie et de douleur je souris.

La sage femme entre dans la salle et m’examine, je suis passé à 4 cm. Elle me dit que l’anesthésiste ne va plus tarder car elle sent que j’arrive au bout de mes limites de résistance à la douleur.

1h00.

L’anesthésiste entre dans la salle avec la sage femme et l’auxiliaire de puériculture. Tout le monde s’affaire dans un silence olympien. Puis la sage femme demande à Mr Papa de sortir. J’ai peur et j’espérais jusqu’au bout qu’il puisse rester mais malheureusement non.

La sage femme me fait asseoir et dénude mon dos. Je n’ose pas regarder le matériel que l’anesthésiste pose à coté de moi sur le lit. L’auxiliaire de puériculture se place face à moi et me dit comment me tenir. J’attrape mon oreiller et je me recroqueville dessus. Je demande si ça va faire mal, l’auxiliaire de puèr me dit que non, avant la grosse piqûre on va m’en faire 4 petites autour de la zone pour anesthésier.

Je me concentre à chaque contraction et je mords l’oreiller. Je sens la première piqûre puis la seconde. J’attend. Les minutes me paraissent interminable. Les contractions s’enchaînent. J’ose poser LA question : « Vous pourrez me dire quand vous poserez la péridurale? ».

Je vois l’auxiliaire de puériculture sourire. L’anesthésiste me dit « C’est déjà fait. Je suis en train de faire le pansement » et j’ai sentis le drain passé sur mon épaule.

Des petites décharges ont commencés a se faire ressentir dans ma jambe gauche. Très vite ma jambe devient lourde, comme morte. On m’installe sur le coté droit pour que le produit vienne aussi dans cette jambe parce qu’a ce moment je sens encore les contraction mais uniquement du coté droit.

1h30.

J’ai retrouvé le sourire ! Mr Papa est revenus et tout le monde à quitter la salle. J’ai pu injecté ma première dose d’anesthésiant seule et maintenant je ne sens plus rien du tout. Ma jambe gauche pèse toujours le poids d’un âne mort alors je suis installé sur le coté droit avec la jambe gauche surélevée à l’aide d’un traversin.

On discute de tout et de rien. On fait des mots croisés.

2h00.

La sage femme passe, elle m’examine et me dit que je suis rendus à 6 cm. J’avance vite pour un premier comme elle dit !

Je sens que Mr Papa fatigue alors je lui demande un dernier service, mon ipod ! Comme ça j’écoute la musique, trop excitée pour dormir et lui peut se reposer. Jusque la Mon Petit Pirate était resté calme mais la il commence à faire sans doute ses dernières cabrioles intra-utérines !

Je laisse Mr Papa s’assoupir dans son fauteuil, la tête posée sur le bout de traversin qui dépasse après mes pieds.

3h00.

La sage femme passe. 8 cm. Elle me dit clairement que ça file mais que le bébé ne descend pas et que si la poche des eaux ne se romp pas d’ici son prochain passage elle devra la percer elle même. Elle me dit quelle doit aller voir deux autres futures mamans, une dont le travail traîne et l’autre dont e travail vient de commencer et quelle doit l’installer. Elle repassera vers 3h45.

3h45.

J’écoute « Les sardines » de Patrick Sébastien parce que ça me met grave la patate et qu’après tout c’est la fête, je vais avoir mon bébé ! Et la d’un coup je sens un gros FLAAAAAPPP ! La poche s’est rompu ! Il devait être sérré au fond de mon utérus !

Une sensation d’éclatement vraiment désagréable et un liquide chaud qui coule le long de ma jambe…ça coule, ça coule et la je me rend compte que Mr Papa va se faire inonder la tête s’il ne bouge pas. Il dort.

Je le réveille en bougeant mes pieds et il confirme qu’il y a bien de l’eau partout mais pas sur lui, ouf !

Je bip la sage femme.

Justement elle était en route pour me percer la poche. Elle dit à Mr Papa qu’il peut aller chercher les affaires pour le bébé. Il sort.

La SF appelle l’auxiliaire de puèr et elle commence à me nettoyer. La SF se met à rire et dit à l’autre « Regardes ».

Sur le coup je le prend très mal, je ne vois rien et elle rigole toutes les deux. Je demande alors ce qu’il se passe, la sage femme me répond qu’on voit déjà les cheveux.

4h00.

Mr Papa est de retour dans la pièce avec nos sacs. Je suis déjà installée, jambes dans les étriers et prête à pousser. D’ailleurs j’ai envie de pousser.

Un coup de brumisateur et c’est partis. Je pousse une première fois mais pas bien, la sage femme m’explique comment être plus efficace. La deuxième est la bonne, je pousse comme il faut. Il avance bien. La sage femme va chercher le gynéco. J’attend les contractions pour pousser mais j’ai l’impression qu’une éternité passe entre chaque.

J’ai hâte, je suis pressée, je veux le sortir vite et bien. 

Je n’ai pas mal du tout, je sens tout mais sans douleur.

Le gynéco arrive, je pousse une troisième fois et la tête est dehors. Il baisse mes jambes pour sortir les épaules.

4h25.

Je pousse une quatrième fois, je pousse fort ! Et il est la !

J’aperçois sa tête et je regarde Mr Papa en pleurant. Je lui dis dans un moment d’émotions intenses « C’est lui je le reconnais! ». Comme si ça avait pu être un autre bébé que le miens.

J’entend encore la musique qui résonne en fond sonore, je revois le regard de Mr Papa, je sens encore l’odeur de mon bébé qui vient de naître.

On me le pose sur le bas du ventre car le cordon est court. Mr Papa prend les ciseaux et coupe le cordon.

On entend un bruit, c’est le placenta qui a suivi.

Je récupère Mon Petit Pirate qui ne pleure pas, Tout le monde attend un cri. Il sort un petit cri comme pour dire « C’est bon je vais bien ». Il me regarde et je le regarde.

L’auxiliaire de puériculture part avec Mr Papa pour nettoyer un peu et examiner MPP.

3.610 kg pour 50 cm !

Pendant ce temps la sage femme nettoie tout et le gynéco me fait les points, il me dit que j’ai 2 cm de déchirure et que ce n’est rien.

Mr Papa revient avec MPP et on commence le peau à peau. Je regarde mon bébé mais je regarde aussi mon chéri. Je lis toute la fierté dans ses yeux.

Une fois que tout à été nettoyer tout le monde quitte la pièce.

6h25.

Voila 2 h qu’on fait du peau à peau. J’avais pris un plaid dans le sac de naissance pour que Mr Papa puisse faire lui aussi du peau à peau. On s’est partagé les deux heures. On a fait des photos. On a presque pas parlé, on s’est juste observé. Je me souvient encore que MPP n’arrêtais pas de glisser sur moi et qu’on s’y mettais à deux pour le remonter.

L’auxiliaire de puériculture entre dans la chambre, elle va avec Mr Papa habiller et changer Mon Petit Pirate. Pendant ce temps la sage femme, m’aide à changer de lit et prépare le berceau de MPP.

6h30.

On est dans le couloir moi dans mon lit et Mr Papa juste à coté qui pousse le berceau. On nous amène à notre chambre, la 21 ! Comme un signe, C’est mon jour de naissance.

On s’est allongé, Mr Papa et moi dans mon lit et on a observé MPP dormir dans son berceau transparent puis on s’est endormis à notre tour.

SONY DSC

 

Le souvenir que j’en garde est impérissable. Un moment calme et paisible. Une bulle de bonheur partagé à trois. Les douleurs ? Envolées ! On oublie vraiment tout après, il ne reste que le bonheur ! Je recommence demain sans problème !

ma breizh family, blog lifestyle de notre famille bretonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.