Allaitement : suite et fin


Ma famille / vendredi, septembre 16th, 2016

allaitementTout est dans le titre… L’allaitement c’est fini !

En fait c’est fini depuis quasiment un mois maintenant mais comme j’étais en vacances de blog je ne t’en ai pas parlé…

Comme je te l’avais expliqué dans mes précédents billets sur le sujet j’ai tout donné pour réussir à subvenir aux besoins de Mon Petit Bigorneau et « soigner ses bobos de ventre » comme dit son frère.

Oui mais voilà début Août j’ai fait une angine, une très grosse angine qui m’a terrassé. J’ai eu une très forte fièvre pendant plusieurs jours et malgré l’aide d’un ami pharmacien pour me soigner sans prendre de risque niveau allaitement, c’est là que mon expérience de l’allaitement a pris fin.

J’étais épuisé, tellement fatigué que je n’arrivais même pas à manger ou quoi que ce soit. Imagines moi alors tirer mon lait 8 fois par jour… C’était totalement impossible…

Alors je me suis soigné aussi vite que possible pour reprendre et puis une fois soigné, j’avais envie mais j’avais plus envie.

Je m’explique : j’avais envie d’aller au bout de l’objectif des 6 mois que je m’étais fixé mais en même temps je n’avais plus envie de me relancer dans un tel travail. Je ne savais vraiment pas quoi faire.

Alors j’en ai parlé un peu autour de moi sans trop vraiment dévoiler le fond de mes pensées et c’est finalement Mr Papa qui m’a donné la réponse à ma question.

dsc02481

On a donc choisis ensemble d’arrêter là. J’ai beaucoup pleuré au cours de notre conversation car j’avais l’impression d’abandonner Mon Petit Bigorneau en route mais Mr Papa m’a montré que dans la balance ce n’était pas ce qui pesais le plus lourd.

D’abord il m’a dit que c’était génial ce que j’avais fait pour notre bébé – ce dont je ne me rends pas toujours compte, j’ai fait ce que je pensais être le mieux pour lui – et que je pouvais être fière que malgré les 6 premières semaines j’ai réussie à l’allaiter de ses 6 semaines à ses 5 mois et quelques jours.

Que notre petit bigorneau allait beaucoup mieux et ne souffrais plus ni de constipation ni de coliques et que c’était grâce à moi.

Il a aussi souligné qu’à la base je n’étais pas du tout branché allaitement et que j’avais remis en cause ma décision pour le bien de notre bébé, que je m’étais donné à fond, que j’avais fait tout ce qui était possible pour y arriver et que je m’y étais épuisée, que maintenant j’avais le droit de me reposer et de profiter de mon été sans me balader le tire lait partout.

Et puis en y réfléchissant bien on s’est aussi aperçu que depuis une semaine ou deux, MPB ne demandait plus le sein, comme pour le reste c’était peut être un signe…

Et pour être honnête après cette conversation je n’avais plus envie de tout relancer pour seulement 3 semaines pour satisfaire mon orgueil et atteindre la barre fatidique des 6 mois pour finalement laisser la lactation baissée par la suite, j’avais juste envie de me reposer et de profiter de mes bébés pendant cette fin de vacances.

Voilà donc comment tout ça s’est terminé à la fois dans la joie d’être libérée (délivrééééééééééé…pardon) et la tristesse de ne plus avoir ces petits moments tous les deux qui m’aidaient à tenir le coup au travers des épreuves vécue depuis sa naissance…

 

 

ma breizh family, blog lifestyle de notre famille bretonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.