* Un an *

S’il vous plait, lancez la musique avant d’entamer la lecture…

Nous y sommes… Voilà une année que tu nous a rejoint mon Mister Papouille ! Déjà une année !

Cette année est passée si vite et pourtant j’ai l’impression que ta naissance remonte à bien plus longtemps… Sans doute la faute aux nombreuses épreuves que nous avons affrontés ensemble toi et moi…

Mais je n’ai aucun regrets, je ne suis pas nostalgique, j’ai vécu cette année avec toi à deux cents, même trois cents pour cent. Je n’ai pas le sentiment d’avoir loupé ou d’être passé à côté de quoi que ce soit de ta première année.

Je t’ai vu, tout petit, nourrisson, découvrir le monde, évoluer, devenir un bébé, découvrir le goût, les odeurs, bouger, explorer, te lever, explorer encore, satisfaire ta curiosité, …

J’ai vu tant de choses cette année, tant de choses que je n’espère jamais oublier… Je suis tellement riche de tout ça que même le plus petit centime ne vaut rien à côté de ce que tu m’as offert cette année !

Mon Mister Papouille…

Toi, qui me suit partout à la trace et me fait craquer à tout instant en me tendant tes petits bras même quand je n’en peux plus, que je suis au bout du rouleau…

Toi, qui commence à danser au son de certaines chansons…

Toi, qui quand tu es fatigué, prends ta tétine, ton doudou et vient coller ta petite tête frisée dans mon cou…

Toi, qui me fait des papouilles maladroites dans le lit le matin avant de se lever…

Toi, qui a su me montrer où était mes priorités plus que jamais…

Toi, si joueur et rieur…

Toi, qui a fait grandir mon cœur puissance 1000…

Toi, qui par un seul de tes sourires, peut illuminer la plus sombre et la plus triste journée…

Toi, petit bout de vie me rappelle chaque jour que ce n’est pas parce que ce n’est pas facile que ce n’est pas beau…

Toi, qui réclame sans cesse mes bras pour regarder les vaches par la fenêtre un peu plus longtemps et me permet de voir ce regard si pétillant et si précieux trois minutes de plus…

Je sais que bientôt tu réclamera moins mes bras car tu marcheras de tes propres pas et un jour tu prendras ton propre chemin mais en attendant, je profite encore 5 minutes… Juste 5 minutes, de ta petite tête dans mon coup, de ton odeur si particulière, de tes petites boucles blondes qui chatouillent mon nez, de ta petite main serrant ton doudou dans la mienne et je danse doucement pour te bercer tout contre moi au rythme de River (Leon Bridges), en regardant les vaches par la fenêtre.

Je t’aime mon tout petit !

Joyeux anniversaire mon Mister Papouille !

Maman.

un an

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *