Retour au boulot (dur dur)

Ca y est ! Hier matin, après 15 longs jours de congé idylliques partagé avec Mon Petit Pirate, j’ai du reprendre la route du travail et lui celle qui mène chez la nounou.

Et bien dur dur (que dis-je c’est Beyrouth dans mon corps) ! Pas pour lui apparemment puisqu’il s’est levé en même temps que nous sans broncher et a arboré un grand sourire en arrivant chez Nounou (grrrr ! Même pas triste de laisser sa mère celui la). Moi par contre c’est une toute autre affaire. Déjà le réveil a été difficile (pas envie de sortir de sous ma couette) puis 30 minutes pour avaler un pauvre gâteau. Ba oui qu’est ce que tu veux mon heure naturelle de petit déjeuner moi c’est 10h !

tomber-du-lit

La route de chez moi à l’école m’a parue suuuuuuper méga longue et une fois dans ma classe, le froid polaire d’une pièce sans chauffage pendant 15 jours est venu me frapper en plein visage puis c’est le piaillement des élèves qui est venu frapper mes tympans. Oui, je sais, vu comme ça on préférerait presque devenir gardienne de prison mais non je vous jure c’est super comme boulot !

On les encadre comme en prison, on les faits travailler comme en prison, on leur apprend les règles de vie en société comme en prison, on règle les conflits comme en prison, on soigne les bobos comme en prison, on veille a ce qu’aucun ne nous échappe comme en prison et on écoute leurs histoires comme en prison ! Ah non j’oubliais, nous a le droit au caca, au pipi et au vomi en plus ! 😉

Bon d’accord je te l’accorde, j’ai beaucoup ternis le tableau mais c’est juste pour rire parce que j’adore ce travail et c’est vraiment le meilleur job du monde de travailler auprès des enfants. Ils m’ont tellement apporté depuis ce début d’année c’est dingue quand j’y pense…

Enfin bref je vous parlerais de mon travail plus longuement une autre fois. Revenons à ma reprise de ce matin.

Donc après avoir courus aux 4 coins de l’école pour brancher électricité et chauffage, j’ai ensuite du traversé l’école 15 fois pour fabriquer une banderole pour les portes ouvertes et faire répéter les petits pour leur danse du carnaval, en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire j’avais le balai et l’éponge à la main et ma journée se terminais.

Au final je n’ai rien vu passer, je suis lessivée (le programme intensif bien sûr) et les deux seules choses auxquelles je pensais c’est : ma grass’mat’ de mercredi et les prochaines vacances dans 6 semaines !

Bordel de m**** il va m’en falloir du courage pour tenir jusque la car je me sens déjà comme un gros bout de guimauve !

Misscalimero129432069195_art

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *