* Relactation : Mode d’emploi *

La semaine dernière je t’ai révélé mon très gros projet auquel je consacre beaucoup – beaucoup ! – de temps : allaiter Mon Petit Bigorneau après  semaines de biberon.

Si tu ne vois pas vraiment de quoi je parle je te laisse aller faire un tour et lire mon précédent article tu comprendras mieux de quoi je cause.

J’ai donc attaquer la relactation 6 semaines après la naissance et surtout après deux traitements homéopathiques pour couper les montées de lait.

On dit relactation quand on relance la montée de lait après une pause ou comme pour moi après avoir coupé la montée de lait.

J’ai eu envie de partager un peu ici comment faire car je n’avais pas la moindre idée avant de commencer de comment m’y prendre alors si je peux aider et informer des mamans en doute, tant mieux !

Oui, on a le droit de douter ! Non, le fait de donner un premier biberon – ou 10 – n’empêche pas de prendre l’allaitement ensuite ! Oui, on a le droit de changer d’avis ! On peut prendre le temps de se décider !

Je dis ça parce que quand je me suis lancé, je n’ai pas reçu énormément de soutien de la part des professionnels qui n’y crois pas – le pédiatre s’est même limite moqué de moi au début, crois moi il rigole moins maintenant. Seul ma sage femme a été d’un soutien exceptionnel et a su m’encourager et m’aiguiller pour que j’en arrive là ou j’en suit aujourd’hui.

Je me suis également aidé de ce livre : « L’allaitement malin » qui m’a beaucoup apporté tant sur le côté technique – position de bébé, processus de lactation, sécrétion d’hormones – que sur les témoignages des différentes mamans dans le livre. Je l’ai payé des cacahuètes dans un déstockage et je ne regrette pas car ça a vraiment été un coup de boost pour moi les jours ou j’ai pu douter.

relactation

Personne n’en parle mais c’est possible !
C’est sûr que c’est moins facile que quand on prend l’allaitement dès le début mais avec de la volonté c’est possible d’y arriver.

Voici donc tout ce que j’ai fait pour y arriver et les précieux conseils de ma sage femme.

Pour commencer j’ai pris de l’homéopathie : du ricinus communis D4 de chez Weleda à raison de 5 granules 3 fois par jour. Attention il faut souvent le commander, en attendant de l’avoir tu peux demander un équivalent à la pharmacie.

J’ai complété avec des tisanes d’allaitement (environ 2 par jour) que tu pourras trouver en pharmacie. Il en existe de plusieurs marques (Picot, Weleda, …) mais moi je tourne essentiellement à la tisane Weleda. La liste des ingrédients peut rebuter un peu (perso je n’aime aucun des ingrédients présent dedans) mais le goût reste très agréable.

tisane-allaitement-relactation-simulation-ma breizh family

Evidemment il faut boire à sa soif et manger régulièrement.

Tout ça reste des aides mais l’action principale qui va permettre à la production de lait de se faire c’est la stimulation – intensive – du mamelon. Il faut donc mettre bébé un maximum au sein, et quand je dis un maximum c’est au moins dix fois par jour.

Oui c’est beaucoup et ça demande beaucoup d’investissement au niveau du temps et de l’énergie. Il faut aussi que le reste de la famille comprenne.

Si tu choisis donc l’option bébé au sein, je te conseille d’acheter une petite crème pour hydrater les mamelons parce que crois moi les premières tétées de bébé peuvent très vite les abîmer. Prends une crème naturelle qui n’a pas besoin d’être nettoyé c’est plus simple. On en trouve chez Lansinoh, Avent, Mustela, …

relactation

Ici on a eu du mal avec le sein au début car MPB avait pris le biberon pendant 6 semaines et il était habitué a un certain débit qui était bien plus intense que celui de mon sein. Je te laisse donc imaginer comme il m’a dégommé la poitrine dès les premières tétées.

Pour palier à ça, nous avons changé les biberons, nous sommes passés sur les Natural de Philips Avent qui ressembles à un vrai sein et sur lesquels Mon Petit Bigorneau a appris à se donner un peu de mal à téter. Au fur et à mesure du temps il est devenu plus patient et on a pu augmenter le nombre de tétées par jour sans que je souffre.

biberon-philips-avent-relactation-allaitement-ma breizh family allaitement-relactation-biberon-sein-ma breizh family

En parallèle et pour continuer d’augmenter ma lactation je me suis procuré un tire lait électrique à double pompage – important le double pompage dans le cas de la relactation. Dans un premier temps j’ai eu un Kitett et finalement je l’ai échangé pour un Medela (lactina) bien plus adapté et efficace dans ma situation.

relactation

J’ai donc remplacé les tétées par des « tirages » de 10 minutes toutes les 2 heures. La encore, pas de secret, c’est beaucoup d’investissement mais comme dirais ma mère : « on a rien sans rien « .

Si tu veux louer un tire lait électrique je te conseille vivement le site Grandir Nature, ils sont très calés, réactifs et rapides sur l’envoi. Ils proposent tout un tas de produits à la vente de qualité et plutôt naturels.

Après quelques semaines j’ai remarqué que ma lactation baissait après les week-end car en bons baroudeurs on était souvent de sortie et je ne stimulait pas assez du coup j’ai acheté un tire lait manuel pour pouvoir bouger l’esprit tranquille. Pour info j’ai un Natural de Philips Avent.

relactation

Je l’ai acheté en coffret chez une grande enseigne de puériculture et avec j’ai reçu une petite trousse dans laquelle se trouvait des coussins en gel dont je me sert (chaud) pour stimuler un peu les soirs ou je sens que la lactation peine

coussin gel-allaitement-relactation-stimulation-ma breizh family

Avec tous ça j’ai réussis à augmenter considérablement ma lactation au point d’arriver à nourrir MPB à 50% de mon lait. Cette solution à l’air de convenir à tout le monde puisque MPB ne régurgite plus et n’a plus de problèmes de transit, j’ai donc ralentis les tirages et stabiliser la quantité de lait que je produis quotidiennement.

Voilà voilà, surtout si tu as des questions n’hésites pas !!!

ma breizh family

2 commentaires Ajoutez les votres
  1. Bonjour,

    Merci de partager ton expérience.
    Je suis aussi en pleine relactation depuis 10 jours. (Suite à un arrêt de 2 mois)
    Au bout de combien de temps as tu eu un peu de lait? (Meme quelques gouttes)
    Merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *