L’Orient Raid Session 2017 – Mon premier raid nature

Il y a un peu plus d’une semaine je participais à mon premier raid nature avec Mr Papa. Pour lui ce n’étais pas tout à fait nouveau puisqu’il en faisait beaucoup avant d’ouvrir son entreprise. Il dû arrêter, fautes de temps pour s’entraîner correctement. Alors quand il a su que son ancien coéquipier et son club d’orientation créaient une course, L’Orient Raid, il a eu très envie de la faire et m’a proposé d’y aller avec lui sur la version découverte (plus courte).

Sur le coup j’ai dit oui, plus pour lui faire plaisir qu’autres choses car me lever à 6h un dimanche c’est déjà une épreuve pour moi alors imagines ce que c’est si c’est pour aller courir dans les bois ! Enfin bref, plus le temps avançait et moins j’avais envie d’y aller car moi non plus je n’ai pas vraiment eu le temps (ni l’envie) de m’entraîner et me sentir le boulet de l’histoire c’est franchement, mais alors franchement pas mon truc.

Bref je me suis quand même levé et nous y sommes quand même allés…

 

Retour sur la course…

Après avoir laissé les marmots à mamie, quitter un beau ciel bleu pour des nuages tout gris pas beaux puis retrouver de belles éclaircies nous sommes arrivées de bonne heure et de bonne humeur à L’Orient Raid mais avec un boule de la taille d’un melon dans le bide !

Le lieu est joli, un chateau en bordure de forêt et une belle plaine avec une arche sous laquelle sont rassemblés plein de coureurs. Ce sont ceux du raid aventure qui ne devrait pas tarder à démarrer. Nous filons chercher nos dossards et je me sens déjà comme un cheveu sur la soupe, j’ai la nette impression que le mot débutante est inscrit sur mon front. Mr Papa rigole mais reste concentré, il est dans son élément.

raid
Crédit photo : Club d’Orientation Lorientais

Après avoir pris nos dossards ainsi que notre doigts électronique nous retournons à la voiture nous changer, j’essai d’avaler un truc en plus de mon café bu sur la route mais j’ai du mal, le melon à clairement pris la taille d’une pastèque et ça ne s’arrange pas quand le premier raid démarre et qu’il ne reste plus que les concurrents contre qui nous allons nous battre.
Ils sont tous hyper équipé, sac à dos, poche à eau, sac de contention, baskets spéciales. Je me sens un peu nue avec juste ma tenue de running.
Moi les seules chaussettes de contention que j’ai sont mes chaussettes Sigvaris vert d’eau, c’est sur je n’aurais pas eu la même dégaine ! Mr Papa me rassures en me disant que ce n’est pas l’équipement qui fait le coureur !

On file déposer nos vélos et on étudie le programme et là HORREUR ! On découvre que la première course d’orientation nous allons être séparé ! Ce sera un relais et c’est chacun notre tour que nous allons devoir trouver 5 balises. Non mais non quoi ! La pastèque dans mon ventre éclate et j’ai envie de rentrer chez moi. J’ai tellement peur de tout faire foirer, de ne pas m’en sortir… Mr Papa ne sait pas trop s’il doit s’inquiéter ou pas…

raid
Crédit photo : Club d’Orientation Lorientais

Petit à petit tous le monde se rassemble sous l’arche et le briefing commence. Pour tout te dire, je ne me souvient absolument pas de ce que le directeur de course à pu nous dire tellement j’avais le trouillomètre à zéro. Nous sommes séparé et le groupe des premiers relayeurs dans lequel se trouve Mr Papa décolle et je le voit s’éloigner pendant que je rejoins le point de relais.
Ils reviennent assez vite prendre leur carte, Mr Papa est tellement concentré qu’il ne me voit pas, du coup je n’ose pas lui rappeler de bien faire la partie « relayeur 1 » même si je sais que c’est le genre d’étourderie dont il est capable tellement il est concentré.

Moins de dix minutes plus tard alors que les derniers relayeurs 1 viennent de prendre leur carte, les plus rapides reviennent déjà après avoir pris leur 5 balises et Mr Papa en fait partie. Je suis ultra en stress.
Il me donne la carte et le doigt électronique et me donne quelques recommandations. Je lui laisse la boussole, ce n’est pas maintenant que je vais me perfectionner avec cet engin, j’y vais au feeling !

Grâce à ses indications, je part tout de suite comme il faut et je ne perds pas de temps, je file chercher ma première balise sur un arbre puis la seconde dans un camping. Je rejoins un chemin que j’ai repéré sur la carte pour aller jusqu’à ma troisième balise. En route je remarque sur ma gauche un mur qui s’effondre et du bruit derrière, j’ai un doute sur le fait qu’il y ai un chemin derrière ce mur, je jette un oeil et je fais bien car ma troisième balise est là. Les deux qu’il me reste sont simples alors je court à toute allure pour ne pas perdre l’avance que Mr Papa à prise. Je valide les deux et retourne vers le départ. Je peine à croire d’y être arrivé si facilement. Sans doute la chance du débutant !

raid
Crédit photo : Club d’Orientation Lorientais

Je retrouve Mr Papa dans le parc à vélo et nous nous lançons dans un Run&Bike (un qui court et un qui marche). Mr Papa court pendant que je récupère sur le vélo, il me dit que pour le moment nous sommes la première équipe mixte qui sort. On échange un peu mais c’est plus souvent Mr Papa qui court.

Après une petite hésitation sur le parcours nous arrivons assez vite sur l’épreuve suivante : du kayak.

Nous laissons le vélo dans le parc à vélo près de la plage. Sur le moment je ne fais pas attention qu’il n’y a que deux ou trois autres vélos…

Nous enfilons les gilets et prenons les pagaies et c’est partis ! Mr Papa tente de déchiffrer la carte pendant que je tente désespéramment de ramer pour nous faire avancer. Le vent et le courant sont trop fort et nous emporte. Mr Papa ne comprend pas toute la carte et ne sait pas trop si nous avons des balises à récupérer ou pas, d’autant plus que, plus nous avançons, plus nous voyons de témoin orange (signe de balises) accrochés aux bouées autour de nous. Nous choisissons d’avancer derrière un autre binôme qui à l’air de savoir ce qu’il fait et ou il va. Finalement Mr Papa comprend que nous ne prendrons pas de balises et que c’est juste une traversée.

Une fois de l’autre côté nous abandonnons tout le matériel et nous lançons dans un course d’orientation sur la pointe de Gavres avec barrière horaire, c’est à dire que si nous mettons plus de trente minutes à récupérer les ** balises nous auront des pénalités et si nous ne prenons pas toutes les balises là aussi nous prendrons des pénalités. D’expérience Mr Papa sait que nous ne les prendrons pas toutes, il faut donc faire un choix stratégique. Je le laisse entièrement nous orienter, je comprend bien que nous sommes en avance et je ne veux pas prendre le risques de faire une boulette.

Je court et c’est tout ce que je fais. Je le suis et ouvre grand mes yeux pour ne rien louper. On se trompe de chemin, une fois, deux fois et le temps nous est compté. On essai de tout prendre sauf une, trop éloignée des autres puis on rentre et on prend les dernières sur le retour. Nous sommes juste en temps et un gros doute s’empare de Mr Papa qui pense que nous avons déjà dépassé la barrière horaire. Le doute s’éfface quand au contrôle on nous dit que nous avons été rapide puis nous reprenons gilets et pagaies et c’est reparti pour du kayak.

Et là l’enfer commence. On ne comprend rien à ce qu’on doit faire. Sur la plage, on nous a indiquer de prendre les balises 1 et 4 et nous nous retrouvons au milieu de pleins de bouées toutes porteuses de témoins orange. Dans certains des balises et dans d’autres le mot « perdu ». J’en déduis que nous devons simplement y trouver les balises 1 et 4 et quand nous tombons sur la 4 je suis toute contente. Mr Papa trouve qu’il y a un truc qui cloche, l’emplacement d numéro 4 sur la carte ne correspond pas du tout à la balise que nous venons de prendre et il n’arrête pas de regarder sa carte pendant que je pagaie pour avancer vers la zone de la balise 1 sur la carte.

Et c’est presque arriver à la balise 1 que Mr Papa comprend que nous aurions du prendre 6 balises dans l’ordre (1;2;3;4;5 et 6) avant de nous diriger ensuite vers 2 nouvelles balises la 1 et la 4. Nous n’avons pas une mais deux épreuves de Kayak à suivre. Il faut faire un choix et nous décidons de ne pas faire demi tour. Le vent et la marée rende la traversée bien assez compliqué pour que nous rallongions la chose. Tant pis nous prendrons 50 min (10 par balises manquées) de pénalité. Nous atteignons assez rapidement la balise 1 puis nous nous dirigeons vers la 4.

Contrairement à l’allée nous avons un kayak plus petit et c’est la galère pour Mr Papa de pagayer car il risque à tout moment de me coller un coup de pagaie sur le crane (j’en ai pris un quand même) et le clapot (comme dirais mon ami Nico) rend la traversée laborieuse avec l’impression de ne pas avancer.
La balise se trouve sur une plage donc dès que nous sommes assez près du bord Mr Papa saute du Kayak et court la valider puis revient et nous nous dirigeons vers la plage d’arrivée.

raid
Crédit photo : Club d’Orientation Lorientais

Je ne vois plus rien, j’ai de l’eau salée plein les yeux et ça me brûle, je rame à l’aveugle et j’ai mal aux épaules et aux fesses tellement je suis mal installée.

Nous rejoignons la plage tant bien que mal, larguons le matos vite fait, bien fait et partons chercher notre carte pour la course d’orientation avec question : 5 questions qui mène à 5 balises. Les deux premières sont incompréhensible pour moi en tant que débutante mais les trois dernières sont plus simples et tout à fait à ma portée. Nous ne faisons pas d’erreur et revenons vite pointé et récupéré notre vélo pour un second Run&Bike. C’est là que je remarque que le parc quasi vide lors de notre dépôt est maintenant rempli d’une cinquantaine de vélo si ce n’est plus.

Et c’est repartis mon kiki ! Pour ne pas changer c’est Mr papa qui oriente. Cette fois ci nous faisons un peu plus d’échange de vélo et je commence à piger comment ça marche (il m’en aura fallu du temps !). Je suis inquiète car sur le chemin que nous suivons nous sommes seuls, je demande à Mr Papa s’il est sur de lui et visiblement il l’est. Il dit que nous sommes seul car nous sommes parmi les premiers et non dans le peloton. En même temps pas étonnant vu qu’on a grillé la moitié du kayak.

Nous arrivons sur une épreuve surprise : un parcours de tir en forêt. Je court et Mr Papa tire. Moi qui n’est jamais touché une arme et lui qui a été dans l’armée, le choix était vite fait. Durant le petit parcours mes deux chevilles claquent et je sens que ce n’est pas bon signe.

raid
Crédit photo : Club d’Orientation Lorientais

Mr Papa fait le score maximum et nous reprenons la course Run&Bike et nous sommes toujours relativement seuls sur le chemin indiqué sur la carte jusqu’au parc à vélo. Là bas nous récupérons notre second vélo et une nouvelle carte pour l’épreuve VTT. Nous traversons durant 4/5 km les champs et les bois. (Je peux te dire que c’était rien comparé à Nantes-Brest !)

Nous arrivons sur la dernière course d’orientation, la plus technique d’après Mr Papa et quand nous déposons nos vélos nous remarquons qu’il n’y a qu’une paire de vélo qui attend. Je pense que c’est bon signe mais le spectre du kayak plane au dessus de ma tête. Pour ne pas changer, il oriente et je suis en ouvrant les yeux. Et en essayant de suivre le rythme sans trop me plaindre car l’une de mes chevilles devient très douloureuse mais j’avance. Je ne vois pas les balises car bien souvent même si je suit elle sont bien caché et quand j’arrive Mr Papa les a déjà pointé, je décroche un peu mentalement et m’assure juste de ne pas le ralentir.

Il récupère les ** balises assez rapidement pour une épreuve technique je trouve. Je pensais que nous aurions plus galérer, c’était surtout le terrain qui était galère (boue, vase, orties jusque sous les bras, …).

Sans perdre de temps nous retournons prendre nos vélos et entamons la dernière section VTT, celle qui nous ramène jusqu’au chateau. Sur le chemin, j’ai l’impression que mon vélo va tomber en ruine tellement ça secoue dans tous les sens.

Nous arrivons près du château, où nous allons directement dans le parc à vélo. Nous larguons tous, les vélos, les casques, le sac à dos et filons pour la toute dernière épreuve de L’Orient Raid : un petit parcours d’obstacles. Mr Papa fonce, sans doute sous l’effet de l’adrénaline, moi je suis à court de souffle et j’ai mal à la poitrine. Je n’en peux plus et mobilise mes dernières forces. Nous franchissons les obstacles ensemble et c’est main dans la main que nous pointons la dernière balise et franchissons l’arche finale.

raid
Crédit photo : Club d’Orientation Lorientais

Je suis tellement contente d’avoir été au bout et d’avoir tenu bon !

On donne la puce pour le bilan de notre course et le couperet tombe : raid effectué en 4h22 et 2h40 de pénalités. Sur la première course ou nous étions chacun de notre côté, Mr Papa prend une de mes balises à la pace de la sienne (+10min), sur la course d’orientation à Gavres nous laissons 2 balises derrière nous (+20min) et nous sommes en retard de 3 minutes et quelques (+1h20, 20min de pénalité par minute de retard, toute minute entamée est due) et enfin 5 balises oubliées dans l’épreuve de kayak (+50min). 

Nous sommes à la fois content car nous sommes la première équipe mixte arrivée mais mitigé car nous savons que nos petites erreurs vont nous coûter cher.

raid
Crédit photo : Club d’Orientation Lorientais

Et nous n’avons pas tord puisque nous nous classons 4ème de notre catégorie, nous loupons donc d’une marche le podium et nous nous classons 23ème sur les 68 équipes du raid découverte, nous sommes même mieux placés que la meilleure équipe féminine.

Après débrif on se rend compte que nos trois minutes et quelques de retard nous coûtent vraiment très cher puisque sans cette pénalité nous serions sur la première marche du podium des équipes mixte mais ce n’est pas grave, il faut tirer des leçons de ses erreurs et c’est ce que nous faisons : la prochaine fois, car oui j’ai bien aimé et il y aura une prochaine fois, je m’occuperais du chrono. Je ne me sent pas suffisamment à l’aise pour orienter seule encore alors je prendrais cette partie « temps » à ma charge pour soulager un peu Mr Papa qui a tout gérer sur celui ci !

Je suis quand même très fière de nous ! Et un grand merci aux organisateurs car c’était top !

Si tu veux voir ce que ça donne, nous avons tout filmé (ou presque) et je posterais la vidéo d’ici quelques jours ! N’hésites à partager ou commenter pour nous dire ce que tu en penses où mettre un petit pouce sous la vidéo !

ma breizh family

 

2 commentaires Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *