Fini les vacances, place à la nostalgie

On ne peut pas vraiment dire que les enfants aient été « sage comme des images » pendant ces vacances…

Mais comme je le dis souvent, si j’avais voulu des images, je me serais offert un album panini !

complices

Enfin voilà, durant ces vacances je les ai aimés très fort, ils m’ont saoulé parfois très fort aussi, on a fait des câlins, j’ai crié, on a joué, j’ai mis « au coin » plus d’une fois, j’ai consolé, on a inventé des jeux, on a vécu des aventures, on s’est fâché puis réconcilier…

Ces vacances ont été riches en émotions pour tous. Tellement riche que j’ai découvert une nouvelle facette de Super Pirate, une facette que j’aurais préféré qu’il n’hérite pas de moi. J’ai découvert chez lui une sensibilité exacerbée qu’il n’avait jusqu’ici, jamais révélé comme ça.

Cette ultra-sensibilité, je la connais bien, je l’ai vécue et je la vis encore.

Cette difficulté à vivre ses émotions sereinement, cette tempête intérieure qui nous emporte au moindre débordement d’émotions…

Je ne sais pas si on peut parler d’hypersensibilité, je n’ai jamais été dépisté comme telle (même si personnellement je me qualifie d’extra-sensible depuis des années) mais je ne vais pas attendre avant d’aider Super Pirate. Je ne veux pas que comme moi, il entende des phrases comme ‘tu es trop sensible » ou « on ne peut rien te dire sans que tu te mettes dans tous tes états »… S’il faut consulter, nous consulterons mais pour le moment ce n’est pas à l’ordre du jour.

complices

Enfin voilà, ces vacances ont été aussi douces qu’explosives mais ce n’est pas cela qui me rend nostalgique…

Ce qui me rend nostalgique et qui va beaucoup me manquer, c’est leur complicité toute récente. Durant ces vacances, ils sont devenus tellement complices, ils jouent ensemble, rient ensemble et font des bêtises ensemble.

C’est ce petit mélange de leur deux rires qui va rendre la maison cruellement silencieuse et calme.

Bon je ne suis pas contre un peu de calme après cette quinzaine de tempête mais je sais que je vais vite me lasser de ce calme…

Ces petits moments à boire mon café et à les regarder jouer, Super Pirate assemblant des légo sous l’oeil admiratif de Mister Papouille, ou à faire la dînette ensemble, ou les voir rire et communiquer à travers la vitre quand Super Pirate jouait sur la terrasse, entendre mon grand me demander une feuille et des crayons pour son frère parce qu’ils veulent faire un dessin ensemble, …

complices

Je pense que ça va être difficile aussi pour Mister Papouille et qu’il va chercher son frère dans la maison un moment…

J’ai déjà hâte aux prochaines vacances ! dit elle, un peu maso sur les bords.

virginie

2 commentaires Ajoutez les votres
  1. Coucou ! C’est étonnant ou la lune ou peut-être le mois de février qui veut ça mais ici question sensibilité ou plutôt susceptibilité exacerbée, elle s’est révélée plus forte pendant ces vacances. alors j’ai acheté le fameux livre d’Isabelle Filliozat sur les émotions de l’enfant, et il ne me reste plus qu’à trouver le temps de l’ouvrir car mon grand ne m’ a pas manqué longtemps. ..l’école a appelé ce matin car il a fait un gros vomito….grrr…net voilà
    Bon courage avec ton grand et ta nostalgie 😉 c’est l’heure de la sortie d’école 🙂

    1. J’ai ce livre aussi, je l’ai déjà épluché plusieurs fois depuis ses deux ans mais là j’ai l’impression que c’est différent, qu’il y a autre chose derrière. Enfin on verra bien. Il ne nous a pas manqué trop longtemps non plus car il n’avait pas école cette après midi ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *