Favoriser le développement de la motricité

Sans titre 3

La semaine dernière nous avons vu ce qu’était la motricité globale, laissez moi vous parler des moyens d’aider le tout petit à développer sa motricité.

Gardez à l’esprit que plus il développera sa motricité plus il sera à l’aise avec son corps et ses mouvements plus tard.

Beaucoup de parents se posent des questions en matières de motricité et trouvent les réponses à leurs questions dans les magasins et cèdent aux chants des sirènes commerciales.

S’entourer de tas d’objets favorisant telle ou telle capacité rassure bien souvent les parents mais ce qu’ils ne savent pas c’est que ces mêmes objets freinent bien souvent considérablement le développement de leur tout petit. 

En exemple je vais vous parler de ma bête noire : le youpala autrement appelé « trotteur ». Je n’étais déjà pas super fan de ce truc avant de travailler dans la petite enfance mais alors maintenant je le déteste. Cet objet que bien des parents trouvent utile pour aider bébé à marcher est en fait un piège commercial.

Saviez-vous que de nombreux pays militent contre la vente de cet objet? Le Canada l’a même interdit.

Ici même en France il est normalement proscrit dans les crèches et pourtant nombre de parents se disent que si ça se vend c’est que c’est bien alors que c’est tout le contraire. De nombreuses études l’on prouvé. Outre le grand risque d’accidents liés à son utilisation cet objet n’a aucun intérêt dans l’acquisition de la marche pour le tout petit. Il pourrait même la freiner. Par exemples un mauvais réglage de la hauteur peut entraîner une déformation de la marche, de la cheville, du genou et de la hanche. De plus pensez-vous vraiment qu’en étant constamment maintenu de part et d’autre il réussira à développer son équilibre convenablement?

Il le fera sans aucun doute mais plus tardivement entraînant un retard dans d’autres développements.

Il existe d’autres alternatives bien plus efficaces que ce type d’objet pour aider l’enfant à grandir. L’une d’entre elle est la motricité libre et c’est ce dont je vais vous parler aujourd’hui.

Qu’est ce que la motricité libre ?

La motricité libre est née de la théorie éducative d’Emmy Pickler. Elle consiste à laisser l’enfant évoluer de lui même, sans lui « montrer ». Il faut laisser libre cours à l’enfant sans l’entraver avec des objets inutiles ni le pousser à réaliser des choses dont il ne serait pas encre capable.

Cette méthode requiert un minimum d’investissement de la part des parents pour apporter à l’enfant un environnement sécurisant et une attention particulière pour apporter les éléments nécessaires à son évolution.

Comment pratiquer la motricité libre ?

Je ne vous parle pas de bannir tous vos objets de puériculture de la maison (quoi que certains mériterait!) mais simplement de limiter leur utilisation.

Dès le plus jeune âge pourquoi entraver bébé durant des heures dans un transat ou un cosy? En le posant simplement sur le dos sur une surface plane sans le caler cela l’aidera à déplier ses membres restés pliés dans le ventre de sa maman. Puis il commencera à les agiter involontairement jusqu’a maîtriser ses mouvements.

Tant qu’il ne se retourne pas on peut facilement l’installer sous une arche d’éveil. Lorsque bébé parviendra a se retourner seul inutile de lui laisser l’arche qui le « bloquerait » dans une position dorsale pour jouer. On préférera éparpiller des jouets tout autour de lui pour encourager sa curiosité et plus tard ses déplacements.

Dès lors que le tout petit tiens assis pourquoi le positionner dans des trotteurs? On privilégiera une couverture à même le sol dans un parc ou non avec ses jouets. Il apprendra vite à se balancer pour obtenir le jouet qu’il désire. Et par la suite viendront les premiers déplacements à 4 pattes, on enlèvera alors le parc.

En lui laissant l’accès a un espace sécurisé il prendra suffisamment confiance en lui pour se lever en prenant appuis sur vos meubles et c’est d’ailleurs sans doute entre eux qu’il effectuera ses premiers pas.

Je ne vous cache pas qu’il vous sollicitera de nombreuses fois pour de longues séances de marches avec votre aide en le tenant par les deux mains et en vous ruinant les reins ( je vous avais prévenu qu’il fallait un peu d’investissement ).

Il va de soi que l’enfant à besoin d’être accompagner et encourager. La bienveillance et la patience doivent être vos maîtres mots.

Il y aura des chutes, des accidents et des bobos mais c’est aussi comme cela qu’on apprend. Et avec le temps les chutes disparaîtront rapidement.

Comme dans toutes choses rien ne sert d’être radical et de bannir tout objet dans la maison. Une petite heure dans son transat le temps de prendre une douche tranquille ou 10 minutes dans un sautoir le temps de passer un coup de téléphone n’entravent en rien son développement. Il faut juste apprendre à nuancer l’utilisation de ces objets dans le temps et ne pas se laisser aveugler par de soit disant arguments commerciaux. Pensez avant tout au bien être de votre tout petit.

Sans-titre-1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *